Ludilangue

Ludilangue

Télécharger la plaquette Ludilangue

Les objectifs

– Permettre un complément ludique à l’apprentissage du français
– Développer la confiance en soi et l’autonomie
– Lutter contre l’illettrisme et l’exclusion
– Favoriser l’égalité hommes-femmes

Le but de Ludilangue est d’animer des ateliers sociolinguistiques ludiques pour des apprenant-e-s (adultes) de niveau A1, A2 et B1. La fréquence des séquences peut être hebdomadaire ou bis-mensuelle durant un trimestre ou une année scolaire. Une thématique et des sous-compétences sont définies pour chaque séance. Des objectifs de communication (orale et écrite) sont également déterminés. Les séquences pédagogiques sont construites à partir de jeux de société, jeux de rôle, jeux de cartes sur des thématiques de la vie quotidienne. Les apprenant-e-s doivent mobiliser des connaissances en grammaire, en conjugaison, en orthographe, en phonétique, en conversation orale pour participer à ces propositions ludiques.

La formation

Voici un exemple concret d’une séance. Le thème abordé est « les médias », et la sous-compétence développée est de savoir parler de ce qui nous intéresse, interpréter une image et analyser une vidéo. La séance s’organise en quatre phases : une phase de recherche de vocabulaire, une phase de grammaire et de conjugaison, une phase de compréhension orale, et enfin une phase d’expression orale. Une phase s’articule elle-même en différents points ; voilà ainsi le déroulement de la phase de compréhension orale, à partir d’un reportage vidéo sur la canicule issu du journal télévisé français.

– Après une première diffusion, le facilitateur demande aux apprenant-e-s ce qu’ils-elles ont compris de la situation, et de repérer des mots de vocabulaire présents dans la vidéo.
– Après une seconde diffusion, les apprenant-e-s doivent identifier les différentes étapes de la vidéo.
– Il s’agit ensuite de répondre à des questions plus précises : quels sont les conseils donnés par la vieille dame, quels sont les conseils donnés par le médecin, trouver le nom d’au moins une ville citée dans le reportage, trouver au moins une des températures citées dans le reportage, et enfin quelles sont les deux choses limitées dans certains départements à cause de la chaleur (l’arrosage des cultures et le lavage des voitures).
– Enfin, après une dernière diffusion de la vidéo le facilitateur invite les apprenant-e-s à repérer des phrases entières prononcées dans la vidéo.

Ces séquences pédagogiques répondent à un besoin de plus en plus important d’apprentissage oral de la langue française. Les apprenant-e-s sont acteurs de leur apprentissage. Ils développent une confiance en soi et une autonomie à travers une démarche divertissante. Le langage devient ainsi un vecteur de circulation d’idées, de partage et de dialogue.

La 20e Chaise   danube-2