Rezki Rabia

Rezki Rabia

20170408_120723

 

 

 

 

 

Rezki est né en 1960 dans un village entre Tikjda et Maillot en Algérie, dans village, au nom si particulier, La Crête Rouge, coincé entre trois rivières et une montagne. En tant qu’amazouz de sa fratrie, il a bénéficié d’un statut particulier : il pouvait évoluer aussi bien dans le monde des hommes que celui des femmes. Il a pu ainsi apprendre le langage des paysans, la sagesse des gens de la terre, mais aussi acquérir sensibilité, humour, théâtralité…  Sa scolarité lui permis de s’éveiller à la littérature et de prendre conscience de la richesse linguistique du kabyle (berbère). En 1980, le Printemps berbère fut un événement important dans sa vie d’écrivain qui le mena à revendiquer d’autant plus fort sa «kabylité» par l’écriture de poésies tag (courts poèmes) tirées à la «ronéo».                   

 Il écrit, met en scène et interprète un monologue : L’Écrivain public. Et est l’auteur d’une pièce de théâtre, Tid n tlawin (Sciences des femmes), qui sera mise en scène par Marc Touta, ainsi que d’une satire Dda Meqran co-écrite avec Smaïl Chertouk.

En septembre 2018, sort son nouveau recueil, Les Fleurs méllifères, poèmes et autres tags chez Lulu.