2017-04-09 - sans titre - 6172

 

Le fil de Dassyne

Valoriser la diversité culturelle comme un “héritage commun de l’humanité”, est le socle fondateur de Dassyne. “Ludilangue”,  “éMOTions”, “Romainville des mondes”, “écritures nomades”, et “Amandihya” interrogent sous différents aspects, la place de la langue maternelle et celle de la langue d’adoption face à la migration, aux chocs des générations. Quel regard peut-on apporter à la transmission ? Que signifie transmettre de nos jours ?  En quoi cela influe sur l’identité ? Ces interrogations ont construites l’action culturelle et le propos artistique de Dassyne.

Différentes approches ont été mise en œuvre pour créer des ponts entre les générations, favoriser la mixité et le lien social, dédramatiser l’apprentissage du français, valoriser le patrimoine culturel et linguistique, organiser des moments conviviaux et informels, se saisir de son histoire individuelle pour mieux appréhender l’histoire collective. Le but étant d’amorcer une réflexion sur sa propre identité. De s’interroger sur les mouvements de va et vient de la migration.

La création artistique pose ces différentes problématiques par le biais de l’esthétisme et de la médiation culturelle. L’expression de l’art est toujours accompagnée d’un support pédagogique, pour approfondir la réflexion. Ce qui amène des publics éloignés à se rencontrer, à débattre, à créer. Amandihya est une métaphore de toutes ces interrogations. Par le prisme artistique et du bilinguisme,  elle interroge sur la transmission et l’identité.

Comment les enfants de deuxième génération parviennent-ils à gérer cette identité, enrichie par deux langues, deux horizons distincts ?  Une question fondamentale qui permet d’interroger, leur véritable histoire, leur mémoire qui d’une génération à une autre peut parfois tomber dans l’oubli.

Vu le contexte actuel, il est plus que nécessaire d’entamer un travail de fond dans les rencontres inter-culturelles. Ré-impulser la curiosité de l’autre, s’intéresser à la différence, construire des liens, des espaces de paroles, valoriser le patrimoine culturel,  lutter contre les discriminations est une responsabilité commune à tous, pour amorcer un dialogue dans le respect des individualités de chacun.